top of page

lumière sur la mérule

Il est souvent affirmé que la mérule craint la lumière, et qu'elle pourrait être combattue de cette manière. Toutefois, cette idée est erronée. Notre laboratoire a décidé d'éclaircir ce mythe en partageant une expérience significative.

Bien que le mycélium de la mérule soit rarement visible à la lumière, il se développe principalement dans l'obscurité. Pour tester l'hypothèse selon laquelle la mérule serait sensible à la lumière, nous avons mené une expérience avec du mycélium de mérule pleureuse et de mérule fine. Trois boîtes de Pétri pour chaque espèce ont été préparées et placées dans des conditions optimales de culture, mais dans l'obscurité.

Après trois semaines, le mycélium avait recouvert les boîtes. Nous avons ensuite exposé une boîte de chaque espèce à la lumière pendant 12 heures par jour. Après trois semaines supplémentaires, les mycéliums exposés à la lumière n'ont pas seulement survécu, mais ont également fructifié, déclenchant leur processus de reproduction.

Cette observation confirme une étude de 1989, qui indiquait que la lumière est indispensable à la fructification de la mérule. En effet, les boîtes restées dans l'obscurité n'ont jamais fructifié, comme le démontrent nos observations.

En conclusion, bien que le mycélium de la mérule préfère les environnements sombres pour son développement, la lumière ne peut pas être considérée comme un moyen de lutte efficace contre ce champignon. Au contraire, elle favorise la fructification, ce qui pourrait entraîner la dissémination de milliers de spores. Cette simple expérience vient ainsi défaire une idée reçue.


La mérule et la lumière
La mérule et la lumière

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page